Les oeufs au lait, c'est bon, pas cher, facile à faire... et Eric, le parrain de Théo, et père de la filleule du dit Théo (c'est clair, ce que je dis j'écris, là ?) en raffole.

Pour commencer, on réunit les ingrédients. Ceux là :

ingr_dients

pffff, faut que je détaille en plus.

Bon, alors, on a 1 litre de lait, 6 oeufs, 160 grammes de sucre, un fond de vanille, et des petits pots récupérés.  C'est tout ? Ben oui, c'est tout.

Dans la casserolle, on met le lait à chauffer, avec le sucre. Faut que ça bouillonne. L'étape suivante consiste à nettoyer la plaque à induction parce que le lait à débordé, vu qu'on était en train de répondre à une copinaute, fille du Sud, qui se demandait si on avait des nouvelles d'une copinaute Belge qui devait accoucher... (et oui, elle a accouché, d'une petite fille prénommée Anouchka, 3 kg et quelques pour 50 cm, voilà, tu sais tout lecteur).

Bon, une fois qu'on a refait les niveaux en ouvrant avec un petit ciseau en plastique (Salomé, où sont les ciseaux de la cuisine ?) un autre litre de lait, qu'on a épongé les éclaboussures parce que le litre de lait était mal ouvert, on ajoute la vanille. A côté, on a battu les oeufs en omelette, dans un grand saladier.
oeuf_battu

OK, l'image n'apporte rien, c'est juste pour montrer mon beau saladier rose en plastique. Avec en arrière plan de jolis Mimosas Pudicas offert par Théo.

Comme le saladier est grand, on ajoute le litre de lait vanillé chaud. On touille.

Et on remplit les petits ramequins. Hop, 13 à la douzaine. Comme ça déborde toujours un peu, surtout avec Oscar sur une hanche, et Romeo cramponné (dis maman, je peux verser ?), on met un petit set de table en plastique dessous.

avant_cuisson

Avec des petites vaches, ça fait rire Romeo, toujours ça de gagné.

Etape suivante, la cuisson.

On commence par poser bébé dans le salon et fermer la barrière. Ensuite, on essaie de ne pas entendre ses cris de désespoir. On finit par envoyer Romeo le rejoindre.

On allume le four, à pas trop chaud (180°). Dans la lèche-frite, un fond d'eau (pour le bain marie) et les petits pots.

20 minutes, et y'a plus qu'à laisser refroidir.

Pour le fun, on peut parfumer avec de l'extrait d'orange (bof bof), quelques gouttes de citron (juste avant la cuisson), un fond de caramel dans les pots...

Pffffiou, finalement, pas si facile cette recette. Faudrait essayer en mode "les enfants sont chez Mamie".

Mamie Rosy ? Mamilène ? Z'êtes là ? On a des monstrosaures à vous confier.

Histoire de faire un dessert tranquillou. Et de pouvoir le manger. Parce que la photo des petites crèmes cuites, vous l'aurez pas.  Z'ont toutes été mangées avant que je dégaine mon APN. Oui, oui, les 13.

M'est avis que les petits se sont fait aider...