Rooo, j'en avais oublié, alors j'édite, et je reposte !

Oscar

A chaque jour son nouveau mot son...

Papa, Maman, ça, c'est bon, c'est ancré depuis déjà plusieurs mois.

Ato, pour réclamer un gateau, ou atiiiiiii, si ça pas assez vite, aussi.

Théo et (Salomé), ça commence à venir.

Après, ça se complique. D'autant qu'il ne faut pas avoir que le son, mais aussi l'image, pour décrypter le vocabulaire Oscaresque (Oscarien ?).
Parce que Ato, par exemple, ça peut être je veux du gâteau. Surtout si bébé trépigne sur sa chaise haute et qu'on est le matin. S'il agite ses mains et se tape les genoux, c'est ça. Si par contre, quand on lui donne le gâteau, il le jette au sol et continue de trépigner, c'est qu'il voulait du jus d'orange. Oui, c'est pas simple.

En règle générale, quand il veut quelque chose de concret (nourriture, jouet, ou tout objet qui l'attire, comme une paire de ciseaux ou une boite d'épingle) il enchaîne les hi hi hi en se démenant pour montrer l'objet en question. Et attention, en cas d'erreur, hop, il le jette par terre.

Brrrrrrrrrmmmmmm, c'est quand il conduit. Que ce soit parce qu'il est dans son siège auto (c'est bien connu, les voitures se conduisent toujours depuis la banquette arrière), soit qu'il a trouvé une petite voiture dans le bac des jouets, ou sous un fauteuil, ou au milieu du salon, et qu'il la promène joyeusement.

la série des Nanananana, des beubeubeubeubeubeu et autres boooobooooboooo est finalement assez simple à comprendre. Tout est dans le ton. Enjoué, Oscar est content. Ronchon, Oscar est ....   ronchon ou fatigué (ce qui revient assez vite au même). Colérique, ben, on se doute, hein ? ça se décline à l'infini de sa palette de sentiments.

Souvent, Oscar se raconte des histoires. Des ayayayayaya qui n'en finissent pas. Ponctués de quelques Maaaaaman, agrémentés de quelques Paaapaaa. Ce qui est attendrissant, c'est qu'il reprend le ton des histoires que nous racontons le soir pour endormir Romeo.

Et j'allais oublier Aaaaalut, pour dire au revoir, avec le bras qui mouline à toute vitesse (même qu'il y a intérêt à se garer, sinon, ça fait moulinet à baffe), et aaauit, qui semble vouloir dire bonne nuit (en tout cas, ça va de pair avec le bisou du soir et avec la sieste)...

En tout cas, pas de doute, ce petit bonhomme sait se faire comprendre.