On commence en descendant l'allée, depuis la porte d'entrée, direction le portail
jardin
à droite, une fenêtre du salon. Et non, on ne ferme pas souvent les volets (ok, jamais même), ce pourquoi la vigne vierge avait poussé dessus. Volets et fenêtre sont à peindre, avis aux amateurs.

Dans les tonneaux qui se font face et marquaient l'entrée de l'allée avant l'installation du portail à son actuel emplacement (auparavant au coin de la maison, il séparait l'allée du jardin, et surtout ne s'ouvrait plus qu'aux risques et périls de l'utilisateur inconscient), des rhododendrons plantés au printemps.
jardin__2_

jardin__4_

Encore quelques pas, et on tourne à gauche
jardin__5_
On aperçoit derrière le tonneau les marches de pierre (offertes par Anne et Bruno) qui mènent à une porte fenêtre du salon. Un petit coin tranquille à l'ombre.

Encore quelques pas, et hop, un autre coin tranquille, à l'ombre des arbres.
jardin__7_

pour se donner une idée de la hauteur des arbres
jardin__10_

Du premier coin tranquille, on aborde la terrasse.
jardin__8_
au fond, la cabane fabriquée par Marc avec les enfants.

jardin__14_
une terrasse à 2 niveaux (la marche est cachée par les tables), orientée plein sud. Spéciale petits déjeuners d'été et diners tardifs. Quand le soleil darde ses rayons, on se sauve sous les bouleaux.

jardin__20_

l'avantage de déjeuner sous les arbres, c'est que le dessert n'est pas loin.
jardin__25_

et que la "tapisserie" de la salle à manger change au fil des jours
jardin__29_