1

Oscar a découvert les rollers voici quelques semaines déjà.
Il a d'abord fait le tour du salon, en se tenant aux meubles. Prudemment.
Puis il a tourné de plus en plus vite, et avant de devenir fous on l'a envoyé jouer dehors.
Heureusement, les premiers soleils réchauffaient notre campagne.

En quelques heures, il avait pris assez d'assurance pour dévaler la pente, au bout de la route (oui, nous habitons la vraie campagne, celle avec des vaches et des tracteurs dans les champs, alors il ne va pas au bout de la rue, il va sur la route).
Il s'est pris au jeu jusqu'à faire la course avec son grand-frère.

C'est notre Oscar à roulettes.

vélo 4Puis, profitant de la douceur de dimanche, il a pris son vélo, et il s'est lancé, sur la même route.
Comme ça, hop hop hop. Avec un peu d'appréhension quand même. Mais volontaire, parce que conscient que cette fois il était temps d'y aller.

Vélo 5L'an dernier il n'avait pas vraiment réussi à dépasser sa crainte de tomber.
Les roulettes le rassuraient.
Mais l'an dernier, il était en maternelle.
Cette fois, il s'est élancé. Et comme pour le roller, il a trouvé son équilibre. L'impulsion. L'envie.

Vélo 6

Le voilà parti comme un grand.

C'est notre Oscar sans roulette.