C'est vrai que, parfois, on les pulvériserait avec un réel bonheur (euh, virtuellement, bien sûr). Et puis, ils ont de ces petits moments de grâce qui nous réconcilient avec la parentalité.

Comme lorsqu'ils se posent tous ensemble sur une balançoire, un après-midi d'automne.
balan_oire___4

Comme lorsque Salomé, au détour d'une balade touristique, rencontre un chat errant, qui l'adopte à la seconde (et non, on ne l'a pas ramené. c'était un chat allemand, et Aglaë ne parle pas la langue)
chat_en_allemagne

Et que dire de ce petit regard coquin ?
oscar_petite_soif